RDV Au Mali
Retour durable et volontaire


Le projet vise à aider les migrants maliens entrés de manière irrégulière sur le territoire français/européen, qui n’ont pas épuisé toutes les voies possibles pour obtenir un titre de séjour, un droit de résidence légale et/ou une protection internationale, et qui peuvent choisir le retour volontaire. 

Le projet vise à former ces ressortissants maliens, puis à les réinsérer socialement et professionnellement dans leur pays d’origine, dans le secteur de la sécurité. Une vingtaine de personnes pourraient être concernés par ce projet, qui pourrait être reproduit à plus grande échelle dans le futur. 

Pourquoi un projet d’aide aux migrants maliens ?

  1. Drames humains

    Parce que le phénomène migratoire s’est accéléré ces dernières années en Europe, et a conduit à des drames humains. Depuis 2014, plus de 1,8 millions de migrants ont atteint les côtes européennes et 17 000 sont morts et disparus en Méditerranée (sources : HCM, OIM).

  2. Frein au développement

    Parce que la migration africaine, et malienne en particulier, est un frein au développement du pays d’origine.

  3. Demandes d’asiles

    Parce qu’en 2017, 1 700 maliens ont fait une demande d’asile en France, et que seuls 16% d’entre eux l’ont obtenue (source : OFPRA).

ANS
Le projet se déroulera à la fois en France et au Mali

Des étapes essentielles

Accompagnement et réinsertion psycho-sociale et économique

Ré-intégration sociale et profesionelle

 

RDV AU mali

Quelle est l’originalité du projet ?

Un projet porté

Par des acteurs publics et privés

Ce projet sera porté par un consortium d’acteurs issus d’univers différents. Cette diversité vise à générer une synergie et une complémentarité dans les compétences apportées par chacun, afin de proposer, à travers ce projet à taille humaine, une solution durable aux migrants maliens de retour dans leur pays. Les partenaires de ce projet se caractériseront tous par une expertise solide et une expérience éprouvée de la sécurité, dans la gestion des populations sensibles, l’accompagnement social et administratif, et la mise en œuvre de formation de haut niveau notamment. 

Une iniative ambitieuse 

Pour lutter contre l’insécurité

Des projets visant à la création de micro-entreprises pour réinsérer professionnellement les migrants volontaires au retour existent déjà. Il s’agit, dans le présent projet, d’aller plus loin et de réinsérer des personnes motivées, dans un secteur d’activité porteur, la sécurité, afin de répondre à un besoin urgent au Mali, comme dans les pays voisins. En effet, la situation sécuritaire du Mali est très dégradée, et le secteur de la sécurité a besoin de personnels formés et pouvant occuper des postes à responsabilité (superviseurs, cadres par exemple).

Une expérimentation pour le Mali

Duplicable à d’autres pays africains

 Ce projet sera mis en œuvre en France et au Mali. Une évaluation sera réalisée à la fin de cette « expérimentation », et selon les résultats obtenus, le projet pourra être répété au Mali, dupliqué dans d’autres pays d’origine des migrants, ou étendu sur un nombre plus important de participants. 

Modalités de mise en oeuvre du projet

Coût estimé du projet global : entre 400 000 € et 500 000 €

Moyens

3 formateurs de haut niveau, 1 semaine dans un centre de formation à Paris, 8 semaines à Bamako au sein de l’école EFOPPRIMES

Échéancier

La sélection aura lieu en novembre et décembre 2019 Le retour au Mali se fera en janvier 2020. La formation aura lieu en février et mars 2020. Votre emploi durable débutera en avril 2020
+ D’infos rdvm.fr

Financement

Financements européens : Fonds FAMI (Fonds Asile Migration Intégration) ou Fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière en Afrique (FFU)

Financements maliens : Autorités maliennes

Evaluation du projet et duplication éventuelle sur d’autres ressortissants africains

Évaluation par le service d’audit interne de GALLICE
Ouvert à toute évaluation interne (aux partenaires) ou externe